L’ancien chef de file des eurodéputés écologistes, Daniel Cohn-Bendit, veut demander la nationalité française en plus de son passeport allemand, expliquant se sentir à la fois « Allemand et Français », a-t-il indiqué lundi dans un entretien à l’AFP.

Se sentant à la fois Français et Allemand, Daniel Cohn-Bendit, qui aura 70 ans samedi, souhaite demander la double nationalité allemande et française. « Je souhaite à présent matérialiser cela par le biais de la double nationalité », a-t-il déclaré.

L’ancien meneur de la révolte étudiante de mai 1968 en France n’a pas souhaité s’exprimer concernant un éventuel retour en politique. « Chacun et chacune a le droit de rêver concernant mon avenir », a-t-il dit.

Daniel Cohn-Bendit est seulement titulaire d’un passeport allemand, l’excluant de fait d’une candidature à l’élection présidentielle en France, en dépit de spéculations régulières à ce propos.

L’ancien eurodéputé est né à Montauban, dans le sud-ouest de la France, en avril 1945 de parents juifs qui avaient fui l’Allemagne après la prise du pouvoir par Adolf Hitler en 1933.

Longtemps affublé du sobriquet « Dany le rouge », il avait choisi de ne pas se présenter aux dernières élections européennes en mai 2014.