Danon : l’attentat de Jérusalem encouragé par les paiements des terroristes par l’AP
Rechercher

Danon : l’attentat de Jérusalem encouragé par les paiements des terroristes par l’AP

L'ambassadeur israélien à l'ONU a indiqué que le Conseil de sécurité devait condamner l'attentat coordonné qui a tué une garde-frontière et blessé quatre autres personnes

Danny Danon, ambassadeur d'Israël auprès des Nations unies, devant le Conseil de sécurité, le 19 octobre 2016. (Crédit : Nations unies)
Danny Danon, ambassadeur d'Israël auprès des Nations unies, devant le Conseil de sécurité, le 19 octobre 2016. (Crédit : Nations unies)

L’ambassadeur israélien à l’ONU, Danny Danon, a vivement recommandé samedi au Conseil de sécurité de dénoncer les attentats coordonnés à l’arme à feu et à l’arme blanche survenus vendredi dans la Vieille Ville de Jérusalem.

« Les paiements versés par l’Autorité palestinienne aux terroristes et à leurs familles encouragent les attaques haineuses, comme celle que nous avons vue aujourd’hui », a déclaré Danon en évoquant l’attentat, dans lequel la garde-frontière Hadas Malka, 23 ans, a trouvé la mort, et quatre autres personnes ont été blessées.

« Les dirigeants palestiniens continuent à jurer qu’ils soutiennent la paix tout en versant de l’argent tous les mois aux terroristes et en éduquant leurs enfants à la haine. La communauté internationale doit demander que les Palestiniens mettent un terme à ces actes de violence intolérables », a-t-il ajouté.

« J’appelle le Conseil de sécurité à condamner immédiatement cet attentat terroriste ».

Scène d'une attaque terroriste palestinienne à la porte de Damas de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : Magen David Adom)
Scène d’une attaque terroriste palestinienne à la porte de Damas de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : Magen David Adom)

Israël a récemment mis davantage de pression sur l’AP pour faire cesser les paiements aux familles de terroristes incarcérés pour avoir agressé ou tué des Israéliens.

Les responsables israéliens ont indiqué que les Palestiniens ont versé environ quatre milliards de shekels au cours des quatre dernières années aux prisonniers et aux familles des « martyrs » palestiniens, qui ont été tués durant des attaques contre Israël. Jérusalem souligne que cette politique est une incitation majeure au passage à l’acte des agresseurs.

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a affirmé la semaine dernière que l’AP avait l’intention de mettre un terme à cette pratique. Néanmoins, suite aux démentis de l’AP, Tillerson a semblé revenir sur ses propos, affirmant qu’une « discussion active » était en cours entre Washington et Ramallah à ce sujet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...