L’ambassadeur d’Israël aux Nations unies Danny Danon a déclaré mardi qu’il était peu probable que le Conseil de Sécurité des Nations unies adopte une autre résolution anti-Israël lors de la rencontre prévue plus tard dans la journée.

Danon a affirmé à la Deuxième chaîne qu’il s’agit du dernier débat au Conseil de Sécurité avant que l’administration Trump n’entre en action vendredi et qu’en raison de cela, l’atmosphère est très différente.

« Nous nous attendons à un débat qui condamnera Israël, mais il n’y aura pas d’autre résolution », a-t-il déclaré.

« De ce que nous savons, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont assuré qu’ils ne soutiendront pas une nouvelle résolution », a-t-il ajouté.

L’organe international devrait se réunir dans la journée pour aborder « la question palestinienne » dans le cadre d’une campagne menée par les organes internationaux pour faire redémarrer les négociations de paix moribondes entre Israéliens et Palestiniens.