C’est intelligent, c’est tendance et c’est ironique. Une vidéo virale suggère que rien ne vaut le charme de boys band pour faire taire les gémissements d’une adolescente souffrant de crampes menstruelles.

Dans une opération marketing habile, le fabricant britannique Reckitt Benckiser parie sur l’attrait irrésistible de cinq (oui, toujours cinq) beaux gosses pour vanter les mérites d’un analgésique pour adolescentes israéliennes en douleur.

C’est le Nurofen bien connu, mais emballé dans une boîte rose, nous rappellent – quatre fois en deux minutes et demie – les danseurs de XPain 2015.

Le spot, initié par l’agence de publicité Inbar Merhav, est une superbe parodie des tubes des boys band. Entre les paroles incitant les jeunes femmes à « souffrir un peu moins », les membres de la bande se moquent au passage de la bêtise et du manque d’originalité de ces clips de musique pop.

Tout y est : mouvements de danse standard, regards sensuels à la caméra, et, bien sûr, le fameux moment où ils déchirent leur chemise pour révéler leurs abdos sexy.

Comme toujours, le sexe vend… même des médicaments pour crampes menstruelles.