Le Premier ministre islamo-conservateur turc Ahmet Davutoglu a accusé jeudi son homologue israélien Benjamin Netanyahu d’avoir commis à Gaza des « crimes contre l’humanité » équivalents à ceux des « terroristes » islamistes qui ont fait 17 morts à Paris.

« Comme les terroristes qui ont perpétrés les massacres de Paris, Netanyahu a commis des crimes contre l’humanité à la tête d’un gouvernement qui a massacré des enfants qui jouaient sur les plages de Gaza », a déclaré Davutoglu à la presse avant de prendre l’avion pour une visite à Bruxelles.

Les propos du chef du gouvernement turc interviennent en pleine guerre des mots entre les dirigeants de la Turquie et de l’Etat hébreu, dont les relations sont au plus bas.

Lundi, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait affirmé avoir « du mal à comprendre comment il (Netanyahu) a osé » participer à la marche organisée dimanche en France après les attaques islamistes qui ont visé des journalistes du journal satirique Charlie Hebdo, des policiers et quatre clients juifs d’une épicerie casher.

Le chef du gouvernement israélien lui a sèchement répondu mercredi soir en dénonçant des « propos honteux » qui « doivent être condamnés par la communauté internationale car la guerre contre le terrorisme ne peut réussir sauf si elle est guidée par une morale claire ».

Le chef de l’Etat islamo-conservateur, qui dirige la Turquie sans partage depuis 2003, critique régulièrement l’Etat hébreu, qu’il avait en juillet dernier accusé d’avoir « surpassé Hitler en matière de barbarie ».

Près de 2 200 Palestiniens, en grande majorité des civils, sont morts lors de l’offensive israélienne menée en juillet et août derniers contre la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, pour entre autres faire cesser les tirs de roquettes palestiniennes. Plus de 70 personnes ont péri côté israélien en majorité des soldats.

Les relations entre la Turquie et Israël se sont détériorées après l’assaut israélien en 2010 contre une flottille affrétée par une ONG turque pour briser le blocus de Gaza, qui s’était soldé par la mort de 10 Turcs.