Le maire de New York a qualifié de « tragédie incroyable » l’incendie qui a coûté la vie samedi à sept enfants juifs d’une famille ultra-orthodoxe de Brooklin et grièvement blessé leur mère et une de leurs sœurs.
 
Lors d’une visite sur le site de la maison de la famille Sassoon, Bill de Blasio a déclaré à CNN : « C’est si douloureux, c’est si difficile … Chaque New Yorkais ressent cette douleur en ce moment ».

Trois filles de la famille – Eliane (16 ans), Rivkah (11 ans) et Sara (6 ans)- et quatre garçons – David (12 ans), Yeoshua (10 ans), Moshe (8 ans) et Yaakov (5 ans)-ont péri dans l’incendie.

Leur sœur de 14 ans, ainsi que la mère des enfants, âgée de 45 ans, ont survécu en sautant par les fenêtres du deuxième étage. Les deux ont été hospitalisées après avoir subi des brûlures et inhalé de la fumée.

Les voisins ont dit au New York Times que la famille avait vécu en Israël pendant de nombreuses années et était retournée aux États-Unis il y a deux ans pour se rapprocher de leur famille.

Le feu fatal a commencé peu après minuit pendant que les enfants dormaient dans cinq chambres à l’arrière de la maison à Midwood, une quartier verdoyant de Brooklyn connu pour son faible taux de criminalité et une importante population juive orthodoxe.

Les enquêteurs estiment qu’une plaque chauffante de Shabbat laissée sur un plan de travail de la cuisine est à l’origine des flammes qui se sont propagées dans les escaliers jusqu’au deuxième étage, a dit [le commandant des pompiers de New-York] Daniel Nigro.

Nigro a déclaré que plus de 100 pompiers se sont rendus sur les lieux afin de contenir l’incendie. Après avoir réussi à pénetrer, les pompiers ont trouvé les jeunes victimes inanimées dans leurs chambres.

« Il est toujours difficile de trouver un enfant dans une chambre prise par les flammes » a-t-il dit. « Mais trouver une maison pleine de sept enfants qui ne peuvent pas être reanimés … »

Les noms des victimes n’ont été rendus publics que plusieurs heures après la catastrophe. Nigro ayant expliqué plus tôt que le père participait à un congrès qu’il a été difficile de le contacter.

« C’est la plus grande tragédie par le feu que cette ville ait connu eu en sept ans», a déclaré Nigro. « C’est une tragédie pour cette famille, une tragédie pour cette communauté, une tragédie pour la ville ».

Selon la CNN, Nigro a déclaré : « Trouver une maison pleine d’enfants qui ne peuvent pas être réanimés, je suis certain que cela va peser lourd sur nos equipes pendant un certain temps ».

Le commandant des pompiers a aussi dit que la mère et la sœur aînée peuvent avoir survécu en raison de leur âge, ainsi que de l’endroit où elles étaient, à l’avant de la maison.

Les enquêteurs ont découvert un détecteur de fumée au rez-de-chaussée, mais jusqu’à présent, aucun n’a été trouvé ailleurs dans la maison.

« Nous n’avons pas trouvé de détecteurs de fumée au premier ou au deuxième étage qui auraient pu avoir alerter la famille », ont-ils dit.

Les plaques chauffantes sont une méthode pour les Juifs religieux pour chauffer des aliments pendant le Shabbat sans avoir à allumer ou à eteindre des appareils. Beaucoup de familles les laissent allumées pour ne pas avoir à violer les interdictions du Shabbat.

Un voisin de la famille a déclaré au New York Times qu’il s’agissait d’une famille grande et aimable et que certains des enfants avaient les avaient aidé à déblayer la neige vendredi.

« Ce sont des personnes très bonnes, les enfants étaient toujours là pour aider » a-t-il déclaré au journal.

Un voisin, Nate Weber, a dit au New York Post avoir vu les enfants sur des civières.

« Je me suis retourné. Je n’ai pas pu regarder », a-t-il dit.

Weber a aussi déclaré au New York Daily News, avoir entendu la mère des enfants crier pour que quelqu’un sauve ses enfants après avoir sauté par une fenêtre.

« J’ai entendu une femme crier : ‘Mes enfants sont là. Sortez-les ! Sortez-les !’  » a-t-il dit.