Le pape François a adressé un message pour l’anniversaire du débarquement allié en Normandie, rendant hommage à ceux qui ont « combattu la barbarie nazie », et espérant que les nations européennes retrouvent « la racine » chrétienne de leur histoire.

Selon cette lettre publiée jeudi et rédigée en son nom par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin à l’adresse de l’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, et de l’évêque de Bayeux, Mgr Jean-Claude Boulanger, « le Saint-Père rend hommage aux nombreux soldats qui partirent de leur pays pour débarquer sur les plages de Normandie, avec l’objectif de combattre la barbarie nazie, en libérant la France occupée ».

Le pape « n’oublie pas non plus les soldats allemands entraînés dans ce drame, comme toutes les victimes de cette guerre », ajoute le message.

« Il est opportun, poursuit-il, que les générations d’aujourd’hui expriment leur entière reconnaissance à tous ceux qui ont accepté un sacrifice aussi lourd ».

« Cette commémoration nous rappelle que l’exclusion de Dieu de la vie des personnes et des sociétés ne peut qu’apporter mort et souffrance », ajoute-t-il en référence à l’idéologie national-socialiste.

Le pape conclut avec ce qui semble un encouragement à l’Europe d’aujourd’hui, en pleine crise de crédibilité après les élections de fin mai qui ont vu une poussée des partis populistes : « Les nations européennes peuvent trouver dans l’Evangile du Christ, prince de la Paix, la racine de leur histoire et la source d’inspiration pour établir des liens toujours plus fraternels et solidaires ».