La ville d’Alost accueille pendant trois jours plus de 80 000 visiteurs pour son carnaval annuel.

Un cortège de chars, long de 6 km, a traversé ce week-end la petite ville de Flandre, rapporte le quotidien Le soir.

Vétus de djellabas et de bonnets, portant fièrement une longue barbe et épaulant des armes de guerre factices, des festivaliers n’ont pas fait dans la demi-mesure dans leur choix de costumes de carnaval.

Les réactions suscitées par ces déguisements au plus près de l’actualité ont suscité des réactions diverses.

Beaucoup d’internautes ont fait part de leur indignation sur les réseaux sociaux a rapporté France 24.

La sénatrice des français de l’étranger Joelle Garriaud s’est également indignée de cette initiative.

A l’opposé, certains habitués du festival n’ont pas jugé innoportun ce choix de costumes comme en témoigne un participant : « Lorsque j’ai vu ces hommes déguisés en combattants de l’EI, ça ne m’a pas choqué : nous sommes habitués lors du festival d’Alost à voir des déguisements farfelus qui concernent l’actualité. Des petits groupes arborent des costumes qui représentent les grands événements médiatiques de l’année écoulée, il n’est donc pas étonnant de voir ces gens déguisés en djihadistes ».