Magdala, ville d’où serait originaire Marie Magdelena, est située au nord du lac de Tibériade, à proximité de Capharnaüm. En 2013, à l’occasion des travaux de construction du Magdala Center, des vestiges bibliques ont été découverts, avec en leur sein la plus ancienne ménorah au monde.

« 80 % de la vie publique de Jésus s’est déroulée par ici, explique le père Kelly. Selon les archéologues, nous creusons sur le site d’une ville entière du premier siècle. Si vous marchiez de Nazareth à Bethsaïde et Capharnaüm, vous passiez immanquablement par là. Si un rabbin étranger venait en ville, c’est là qu’il aurait prêché », explique dans les colonnes de Haaretz, le père Eamon Kelly, des Légionnaires du Christ.

En rachetant des terres en vue de la construction d’un hôtel pour accueillir les pèlerins, cette congrégation religieuse de prêtres catholiques a sans le vouloir permis la mise à jour d’un site où Jésus de Nazareth aurait vraisemblablement prêché. Leurs membres font vœux de pauvreté, d’obéissance, de chasteté, de charité et d’humilité.

Avant l’édification de Nazareth, Magdala fût la principale ville de la région. Ces découvertes seraient d’une importance majeure tant pour le catholicisme que pour le judaïsme.

Depuis l’ouverture du site au public, plus de 5 000 pèlerins se sont rendus dans cette ancienne ville de Galilée connue aujourd’hui sous le nom de Migdal.