Un enregistrement diffusé par les forces spéciales israéliennes lors de l’attaque de l’hôtel Savoy en 1975 révèle comment elles ont négocié avec les terroristes palestiniens alors qu’elles planifiaient l’opération qui devait les tuer.

L’enregistrement de l’attentat du 4 mars 1975 à Tel Aviv a été diffusé pour la première fois sur les ondes de la radio militaire, après sa révélation par l’Unité du Porte-parole de Tsahal.

Perpétrée par 8 terroristes de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), l’attaque de l’hôtel Savoy s’est conclue avec l’exécution de 7 d’entre eux, et la mort de sept otages civils et de trois soldats israéliens.

Dans l’enregistrement d’une conversation téléphonique qui a eu lieu six heures avant l’éruption de l’unité de commando Sayeret Matkal dans l’hôtel assiégé, le négociateur en chef de l’équipe israélienne de lutte contre le terrorisme s’est entretenu avec une otage qui servait d’intermédiaire avec les terroristes.

« Ils disent qu’ils veulent seulement vivre en paix avec nous et que s’ils sont autorisés à partir, tout ira bien, » entend-on l’otage Kochava Levy dire en hébreu.

Rubi Peled, le négociateur, répond : « C’est ce qui est prévu. Dites-leur qu’il n’y a aucune intention de jouer à des jeux, mais de veiller à la sécurité des otages. »

Les terroristes ont également exigé que l’ambassadeur français vienne discuter des modalités de leur sortie de l’hôtel, qu’ils avaient atteint par bateau.

Quand les troupes de commando ont pénétré dans le périmètre, les terroristes ont déclenché des charges explosives qui ont fait exploser le dernier étage de l’hôtel.

L’attaque fut l’une des prises d’otage les plus désastreuses de terroristes palestiniens à Tel Aviv.