Tandis que les ternes résultats filtraient mercredi matin, la présidente du parti Meretz, Zahava Gal-On a annoncé qu’elle renoncera à son siège et quittera la politique. Le Meretz a récolté seulement quatre sièges.

« Si dans les résultats finaux, il s’avère que le Meretz n’a obtenu que quatre sièges, alors je démissionnerai de la Knesset en faveur de Tamar Zandberg », a assuré Gal-on, se référant au numéro 5 sur la liste de faction.

Gal-On a ajouté qu’elle restera présidente du Meretz jusqu’à un « transfert en douceur du poste » – sans doute au n° 2 du parti, Ilan Gilon.

Gal-on avait affirmé qu’elle endosserait la responsabilité d’un résultat décevant de son parti.

Malgré une forte présence dans les sondages pré-électoraux, qui prédisait que le parti de gauche recevrait de cinq à six mandats, les partisans du Meretz ont exprimé une préoccupation croissante ces dernières semaines, craignant de ne pas dépasser le seuil électoral requis de 3,25 %, selon la Deuxième chaîne.

« Meretz a réussi, contre toute attente, à franchir un nouveau seuil électoral et à affronter les intimidateurs qui ont essayé de nous éradiquer », a affirmé Gal-on aux partisans mardi soir, suite aux résultats des élections, qui indiquaient que le parti avait remporté cinq sièges.

« Nous avons tenu tête à deux grands partis qui ont essayé de croître au détriment des partis idéologiques, et apparemment, l’ [aile] droite a véritablement réussi », a-t-elle regretté.