L’émissaire des Etats-Unis au Proche-Orient Martin Indyk, qui a notamment œuvré sans succès à la relance des négociations de paix entre Israël et les Palestiniens, a démissionné de son poste, a annoncé vendredi le département d’Etat.

Il sera remplacé par son adjoint Frank Lowenstein, et va retrouver son poste de vice-président au centre de réflexion Brookings, précise le département d’Etat dans un communiqué.

M. Indyk continuera néanmoins à « travailler étroitement » avec le secrétaire d’Etat John Kerry et l’administration du président Barack Obama sur cette question.

M. Kerry a salué son « infatigable travail pour promouvoir la paix entre Israéliens et Palestiniens, et a souligné l’engagement de l’administration à poursuivre cette tâche en vue d’aboutir à une solution de long terme ».

« Les Etats-Unis restent engagés non seulement à la cause de la paix mais aussi à la reprise du processus (de dialogue) qui permettra de revenir sur le chemin de négociations sérieuses », ajoute le chef de la diplomatie américaine, qui a œuvré en vain à la relance du dialogue entre Israéliens et Palestiniens.

Les négociations de paix ont échoué fin avril après neuf mois de dialogue infructueux.