Le patriarche maronite Bechara Raï s’est envolé vendredi pour la Jordanie dans le cadre d’une visite en Terre sainte, devant le conduire à Jérusalem et Bethléem et à laquelle s’oppose le Hezbollah, le Liban étant techniquement en guerre avec l’Etat hébreu.

Le patriarche libanais « a quitté à bord d’un avion privé l’aéroport de Beyrouth vers 11H00 (08H00 GMT) pour la Jordanie d’où il se rendra en Terre Sainte pour accompagner la visite du pape François », a annoncé l’agence officielle ANI.

La visite du patriarche est la première d’un dignitaire religieux libanais en Terre sainte depuis la création de l’État d’Israël en 1948, et coïncidera avec le pèlerinage du pape François à Jérusalem, à Bethléem et en Jordanie du 24 au 26 mai.

Malgré les tentatives de dissuasion du Hezbollah, puissant mouvement chiite qui domine la vie politique libanaise et prône la lutte armée contre Israël, Mgr Raï a maintenu son projet.

« Il est normal aussi que le patriarche aille visiter les paroisses de son diocèse », a dit le patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, la communauté maronite comptant quelque 10 000 fidèles en Terre sainte.