Les procureurs du district de Jérusalem ont dressé un acte d’accusation lundi contre les huit adolescents, originaires de Jérusalem, qui sont accusés d’entente en vue de commettre un crime, de troubles à l’ordre public et d’attaque sur agent, ainsi que d’autres infractions.

Selon les chefs d’accusations dressés au Tribunal pour mineurs de Jérusalem, les accusés, âgés entre 17 et 18 ans, avaient commencé à planifier leur attaque sur des Israéliens lorsqu’ils s’étaient retrouvés incarcérés ensemble pour d’autres infractions à la prison de Megiddo en 2015.

Le groupe, dont tous les membres proviennent des quartiers de Tsur Baher et Issawiya, prévoyait de jeter des pierres et des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre israéliennes à leur libération, et l’un d’entre eux avait suggéré qu’ils se procurent des armes pour déclencher une fusillade.

Certains membres du groupe ont été inculpés de trouble à l’ordre public, notamment lors d’incidents sur le mont du Temple, et d’incitation à la violence sur des publications Facebook.

Quatre des accusés avaient déjà purgé une peine de prison en 2013 pour avoir jeté des pierres sur le véhicule dans lequel la petite Avigail Ben Zion voyageait avec ses parents à Armon Hanatziv, un quartier majoritairement juif au-delà de la Ligne verte.

Ben Zion, dont la famille prenait la route du retour après une journée au Zoo biblique de Jérusalem, a subi une blessure modérée à la tête après cet incident.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.