Le magnat des casinos Sheldon Adelson et plusieurs autres philanthropes américains – ainsi que de nombreuses corporations et associations non lucratives – sont poursuivies à hauteur de 34,5 milliards de dollars pour leurs implications dans des implantations israéliennes en Cisjordanie.

Dans la plainte déposée lundi à la cour du district fédéral du district de Columbia, un groupe de plus de 30 américano-palestiniens affirme que les accusés ont, entre autres choses, commis du blanchiment d’argent « parce qu’ils ont à dessein envoyé des fonds à l’étranger pour promouvoir des activités criminelles comme le nettoyage ethnique, le trafic d’armes, et la violence, » selon un communiqué de presse publié par les avocats des plaignants, Martin F. McMahon & Associés.

En plus d’Adelson, on retrouve parmi les individus mentionnés dans la plainte, le philanthrope juif Irving Moskowitz, le révérend John Hagee des Chrétiens unis pour Israël et l’homme d’affaires israélien Lev Leviev, selon Haaretz.

Les organisations non lucratives comprennent les Amis de Tsahal, les Amis d’Ariel, le Fonds de Hébron et le Fonds Karnei Shomron, et les entreprises sont entre autres la banque Leumi, la banque Hapoalim, Motorola, Hewlett Packard et RE/MAX immobilier.

Dans son communiqué de presse sur l’affaire, McMahon & Associés a déclaré que les « implantations ségrégées ‘uniquement juives’ » avaient déplacé 400 000 Palestiniens, ainsi que 900 000 oliviers et 49 000 maisons palestiniennes.