Des restes monumentales datant de l’âge du fer de l’ancienne ville philistine de Gath, qui a été à une époque la maison du légendaire géant biblique Goliath, ont refait surface cet été lors de fouilles menées par une équipe d’archéologues de l’université de Bar-ilan.

Gath, l’une des cinq villes des anciens ennemis des Israélites, était l’une des plus grandes villes de la région au 10e et 9e siècles avant notre ère (AEC). L’Ancien Testament décrit Gath comme la maison de Goliath, l’énorme guerrier tué avec un lance-pierre par le jeune israélite David qui allait fonder une dynastie des rois.

« Nous savions que la ville philistine de Gath du dixième au neuvième siècle avant notre ère était une grande ville, peut-être la plus grande du le pays à ce moment », a déclaré chef de la fouille, le professeur Aren Maeir à Live Science. « Ces fortifications monumentales soulignent à quelle point la ville était grande et puissante ».

Selon Maeir, l’entrée est l’une des entrées les plus monumentales et parmi les plus grandes jamais retrouvées en Israël et confirme que Gath était l’une des villes les plus influentes dans la région à cette époque.

Les archéologues israéliens de l'université Bar Ilan annoncent la découverte d'une entrée de la ville monumentale et la fortification de la ville biblique de Gath (la maison de Goliath) le 4 août 2015 (Crédit : La famille Ackerman /Université Bar-Ilan Expedition à Gath weblog officiel (et non officielle))

Les archéologues israéliens de l’université Bar Ilan annoncent la découverte d’une entrée de la ville monumentale et la fortification de la ville biblique de Gath (la maison de Goliath) le 4 août 2015 (Crédit : La famille Ackerman /Université Bar-Ilan Expedition à Gath weblog officiel (et non officielle))

Près de l’entrée, l’équipe de Maeir a également mis au jour les vestiges d’un vaste mur de fortification de la ville, un temple philistin, une ferronnerie et de la poterie.

Alors que la poterie porte les marques caractéristiques du style philistin, des éléments de techniques israélites peuvent être reconnus sur les fragments aussi, indiquant qu’il y avait plus d’interaction entre les deux cultures qu’on ne le pensait.

« Cela reflète les connexions intenses et multiformes qui existent entre les Philistins et leurs voisins », a déclaré Maeir.

Les archéologues ont également trouvé des preuves d’une destruction généralisée résultant d’un tremblement de terre massif qui a eu lieu au 8e siècle avant notre ère qui, d’après l’équipe, pourrait être la catastrophe mentionnée dans le livre d’Amos dans l’Ancien Testament.

Les archéologues israéliens annoncent la découverte d'une entrée de la ville monumentale et la fortification de la ville biblique de Gath  (la maison de Goliath) le 4 août 2015 (Crédit : Université Bar Ilan)

Les archéologues israéliens annoncent la découverte d’une entrée de la ville monumentale et la fortification de la ville biblique de Gath (la maison de Goliath) le 4 août 2015 (Crédit : Université Bar Ilan)

Bien que les archéologues fouillent le site depuis 1899, les experts ont récemment réalisé à quel point le site de l’âge du fer était étalé.

Parmi les autres découvertes remarquables faites depuis plus de 20 années de fouilles sur le site, il y a la première inscription philistine déchiffrable, contenant deux noms similaires à celui du personnage biblique de Goliath.