L’Anti-Defamation League (ADL) a critiqué mercredi la comparaison du président américain élu Donald Trump entre la publication d’un dossier sur les renseignements russes contre lui à l’Allemagne nazie.

L’ADL a déclaré que cette comparaison était inappropriée.

« L’utilisation par le président élu de l’Allemagne nazie pour faire une analogie politique est non seulement une comparaison inappropriée sur le fonds, mais elle perturbe également notre discours et minimise l’horreur de l’Holocauste », a déclaré dans un communiqué Jonathan Greenblatt, directeur de l’ADL.

L’AJC (autrefois appelé American Jewish Committee) a lui aussi fustigé les propos de Trump.