Deux avocats de Jérusalem Est ont été condamnés lundi à des peines de prison pour avoir relayé des messages entre les groupes terroristes palestiniens de Gaza et des détenus sécuritaires dans les prisons israéliennes.

Medhat Issawi, 42 ans, et sa sœur Shireen Issawi, 37 ans, ont été condamnés à respectivement huit et quatre ans de prison par la cour du district de Jérusalem.

Ils avaient été accusés en 2014 de délivrer des messages aux terroristes en prison, et ont été arrêtés avec quatre autres avocats au début de cette année-là par les services de sécurité du Shin Bet et la police israélienne.

Les deux avocats, qui ont un cabinet dans le quartier d’Issawiya de la ville, ont été accusés de tirer avantage de la confidentialité avocat/client autorisée par les autorités israéliennes pour agir comme des messagers entre le Hamas et le Jihad islamique, et des Palestiniens incarcérés en Israël.

Les avocats auraient transmis des instructions pour des grèves de la faim et des informations sur des libérations de prisonniers, et étaient payés entre 500 et 700 shekels par message.

Certaines des communications étaient délivrées aux agents du Hamas et du Jihad islamique à l’étranger.

Les messages comprenaient des informations liées aux finances des organisations dirigeantes de Gaza, la logistique des grèves de la faim, l’identification des prisonniers qui allaient être libérés dans le cadre de l’accord Gilad Shalit, et l’organisation du soutien à Khaled Meshaal pour diriger le Hamas.

Shalit, un soldat israélien capturé par le Hamas pendant un raid en Israël en 2006, avait finalement été libéré en 2011 en échange de 1 027 prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.