Des dizaines d’ultra-orthodoxes se sont rassemblés dimanche soir dans un parc du centre de Jérusalem pour organiser des barbecues, à la veille de la Journée de la Shoah, cherchant à briser un tabou à l’occasion des commémorations.

Dans le nord du pays, 100 étudiants ultra-orthodoxes de yeshiva ont également allumé un barbecue festif à Beit Shean, à proximité d’un site dédié à la mémoire des soldats tombés au champ de bataille et des victimes de la Shoah.

Les policiers, dépêchés sur les lieux, ont découvert deux autobus remplis d’étudiants de 14 à 17 ans de la yeshiva Or Baroch ainsi que leurs enseignants, a révélé le site Kikar Hashabbat.

Avant de s’arrêter près du site pour y déjeuner, le jeunes avaient participé à une randonnée dans la région du parc du Jourdain.

La police a arrêté deux enseignants et a dispersé le rassemblement.

Plusieurs responsables de la yeshiva Or Baroch ont confié à Kikar Hashabbat que ce barbecue géant n’était pas une bonne idée.

« L’administration aurait dû réfléchir des millions de fois avant d’organiser une telle randonnée ; c’est une honte », a déclaré une source anonyme. « Ne savent-ils pas que les médias les attendent au tournant ? »

Une grande partie de la communauté ultra-orthodoxe ne reconnaît pas la Journée de la Shoah, qui a pourtant valeur de commémoration nationale. Ils marquent à la place le génocide juif lors du jeûne du Dix Tevet.

Chaque année, des incidents similaires sont signalés dans les lieux publics et provoquent une vague d’indignation.

Les tensions ont également éclaté entre Juifs et Arabes dans la ville mixte de Lod après que des feux d’artifice ont explosé près de la voiture du maire, qui revenait d’une cérémonie de commémoration de la Shoah.

Le maire Yair Revivo est sorti de sa voiture pour tenter d’empêcher un groupe d’hommes arabes de tirer des feux d’artifice vers les quartiers juifs de la ville.

« Tirer des feux d’artifice, qui sont un symbole de fête, particulièrement aujourd’hui – c’est un scandale », s’est ému Revivo.

Il a précisé à Ynet que son geste avait suscité de l’hostilité et que la police avait dû lui venir en aide et lui faire quitter les lieux.

La police a arrêté sept personnes soupçonnées d’avoir attaqué le maire.

La Journée de la Shoah est marquée en Israël par des événements commémoratifs et des cérémonies dans l’ensemble du pays. La loi oblige les restaurants et les commerces à fermer la veille au soir.

Au parc Sacher à Jérusalem, plusieurs barbecues ont été allumés par des familles ultra-orthodoxes, qui défendaient farouchement le bien-fondé de leur actions, a révélé lundi Walla.

« La Journée du Souvenir est votre événement, pas le nôtre », a clamé un homme ultra-orthodoxe.

« Si vous observez le Shabbat, nous respecterons vos événements. » Un autre homme a expliqué que les non-religieux organisaient souvent des barbecues le samedi ce qui, pour les ultra-orthodoxes, est une activité interdite.