La banque d’Israël a fait savoir que de nouveaux billets de 20 et de 100 shekels seront en circulation la semaine prochaine.

La gouverneure de l’institution, Karnit Flug, présentera ces nouvelles coupures au président Reuven Rivlin à la résidence présidentielle de Jérusalem, mercredi.

Ces billets seront à l’effigie des célèbres poétesses israéliennes.

Rachel Bluwstein — mieux connue sous le nom de « Rachel la poétesse » – figure sur le billet rouge de 20 shekels, tandis que le visage de Leah Goldberg illustre celui de 100 shekels.

Ils seront les premiers des nouveaux billets actuellement mis en circulation – de 20, 50, 100 et 200 shekels – représentant des femmes.

Le nouveau billet de 20 shekels avec Rachel Bluwstein, mieux connue sous le nom de « Rachel la poétesse » (Autorisation : Banque d’Israël)

Un billet de 10 shekels émis en 1985 arborait un portrait de l’ancienne Première ministre Golda Meir mais a été retiré de la circulation dans les années 1990.

Meir figurait également sur un billet de 10 000 shekels, avant qu’une hyperinflation ne précipite le remplacement du shekel par le nouveau shekel en 1985. De nombreuses femmes ont été représentées sur la livre israélienne avant que cette dernière ne soit supplantée par le shekel en 1980.

Ces nouvelles devises surviennent suite à une promesse faite en 2013 par Netanyahu, qui avait déclaré que « la prochaine fois, nous dépeindrons des représentants du judaïsme sépharade [sur les billets]. »

Cette initiative avait pour objectif de calmer le tollé parmi les législateurs israéliens suscité par l’omission de poètes d’origine sépaharades, en faveur des ashkénazes, sur les nouveaux billets de 50 et de 200 shekels.

Le nouveau billet de 200 shekels, avec le portrait du poète Natan Alterman. (Banque d’Israël)

Sur le billet de 50 shekels, une image de Shaul Tchernichovsky, poète hébreu né en Russie, tandis que Nathan Altman est représenté sur celui de 20 shekels. Altman était un dramaturge, poète et journaliste né en Pologne, qui écrivait en hébreu.

Bluwstein et Goldberg étaient toutes deux aussi ashkénazes.

Les nouveaux billets présentent des caractéristiques avancées contre la contrefaçon et sont de longueur différentes, pour aider les aveugles et les malvoyants à les distinguer.

Le public peut continuer à utiliser les billets existants pour ces montants jusqu’à leur disparition progressive.