Des centaines de catholiques ont commémoré vendredi la Passion du Christ dans la Vieille Ville de Jérusalem en refaisant, sous de vastes croix portées à dos d’homme pour certains, les derniers mètres que Jésus aurait parcourus avant sa crucifixion, ont constaté les journalistes de l’AFP.

Venus du monde entier, ils ont remonté par les ruelles la Via Dolorosa et se sont arrêtés pour prier à chacune des stations du « Chemin de la souffrance », jusqu’à l’église du Saint-Sépulcre.

C’est à l’intérieur même de la basilique que se trouvent les lieux où Jésus aurait été mis sur la croix, puis mis au tombeau. C’est là aussi qu’aurait eu lieu la Résurrection célébrée le dimanche de Pâques.

« Cette célébration de Pâques était magnifique », a dit Laura Samoa, venue de Côte d’Ivoire, « il y a des années et des années que Jésus était ici, mais on avait l’impression qu’il était là à nouveau ».

Au même moment, les juifs s’adonnaient à l’une de leurs plus importantes célébrations, Pessah, la pâque juive, qui commémore la sortie des juifs d’Egypte selon la tradition biblique.