BERLIN (AFP) – Des centaines de lettres, notes et photos privées de Heinrich Himmler, l’une des figures centrales du régime nazi, ont été retrouvées en Israël, a annoncé le journal allemand Die Welt samedi.

Chef de la SS et de la police allemande, antisémite viscéral, Heinrich Himmler a joué un rôle clé et moteur dans l’élimination de toute opposition à Hitler et dans la mise en oeuvre de l’Holocauste : les camps de concentration et d’extermination étaient sous son autorité.

Les documents privés récemment réapparus au grand jours sont restés pendant des années la propriété d’un juif israélien, et ils se trouvent maintenant dans une collection privée à Tel Aviv, relate Die Welt, qui en possède des copies.

Il s’agit principalement de lettres à son épouse Marga, qui s’étalent de 1927 – six ans avant l’arrivée au pouvoir de Hitler – à 1945, la dernière étant datée de cinq semaines avant son suicide, le 23 mai, pour échapper à un procès.

Les archives nationales allemands ont authentifié de façon certaines les documents.

Ceux-ci « ne changent rien à l’image général de l’horrible dictature nazie », reconnaît Die Welt – qui a financé un documentaire se fondant sur ces éléments mettant en lumière la vie privée du nazi et qui sera présenté lors de la Berlinale -, mais ils jettent une lumière inédite sur l’intimité d’un dignitaire du régime, chose que n’ont laissé ni Adolf Hitler, ni son second, Hermann Göring, ni le ministre de la propagande, Joseph Goebbels