Des centaines de membres de la Force de l’ONU chargée de superviser le cessez-le-feu sur le Golan entre Israël et la Syrie (Fnuod) quittaient lundi la partie syrienne du plateau en direction de la zone sous contrôle israélien, a constaté un photographe de l’AFP.

Un important convoi de l’ONU traversait à la mi-journée la zone de désengagement délimitée en 1974 entre Israël et la Syrie. Il s’éloignait ainsi de la zone des combats qui opposent les soldats de l’armée régulière syrienne et les rebelles, dont ceux du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda.

Les rebelles sont en passe de prendre le contrôle de la province de Qouneitra, la partie du Golan non contrôlée par Israël, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

La raison du départ du convoi n’a pour le moment pas été communiquée par les Nations unies. Mais des dizaines de membres de la Fnuod ont récemment été capturés ou attaqués du côté syrien du plateau.

La Fnuod compte 1.223 hommes issus de six pays (Inde, Fidji, Philippines, Irlande, Pays-Bas et Népal). Son mandat vient d’être renouvelé pour six mois, jusqu’au 31 décembre 2014.

Israël est officiellement en état de guerre avec la Syrie et contrôle depuis 1967 environ 1 200 kilomètres carrés du plateau du Golan.

Environ 510 km2 du plateau restent sous contrôle syrien. La Fnuod est censée contrôler une zone tampon courant sur environ 70 kilomètres entre le mont Hermon et le Liban au nord et la rivière Yarmouk et la Jordanie au sud.