Des centaines de Palestiniens sont descendus dans la rue jeudi à Gaza à l’appel du Hamas pour revendiquer la victoire dans la guerre et exalter la « résistance » à l’armée israélienne, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Nous avons remporté la victoire sur le champ de bataille et, avec la permission de Dieu, nous allons remporter la victoire sur le terrain politique », a lancé le député Mushir al-Masri, l’un des orateurs, haranguant les manifestants du haut d’une tribune dressée près du parlement, devant un immense drapeau palestinien.

« Résistance, résistance, résistance », scandait la foule, quand les haut-parleurs ne diffusaient pas à tout rompre les chants de victoire du Hamas.

Les manifestants, des hommes pour la grande majorité, avaient amené des enfants revêtus d’uniformes et brandissant des armes en plastique.

« Je suis venue ici dire à la face du monde que nous sommes avec la résistance », a dit à l’AFP l’une des rares manifestantes, âgée d’une vingtaine d’années et revêtue d’une longue robe et d’un foulard.

Sa maison dans la ville de Gaza a été détruite par un bombardement israélien, a-t-elle dit. « Nous n’avons que deux options : la dignité ou la mort. Nous avons choisi la dignité ».

Le Hamas proclamait sa victoire au moment où le Hamas, le Jihad islamique et le Fatah et Israéliens menaient par l’entremise des Egyptiens d’intenses et délicates discussions pour tenter de prolonger un cessez-le-feu entré en vigueur mardi après presque un mois d’une guerre meurtrière.

Le cessez-le-feu est censé expirer vendredi matin à 8H00 locales.