Des croix gammées ont été dessinées par des inconnus sur le mur d’un bâtiment du camp de concentration nazi de Mauthausen, dans l’ouest de l’Autriche, a annoncé lundi la police.

C’est un visiteur du camp, qui a découvert dimanche la profanation de ce qui est devenu un mémorial aux victimes déportées.

L’inscription « Hitler » a également été retrouvée sur un mur.

Selon les enquêteurs, les inscriptions auraient été faites pendant les heures de visite du site, qui est autrement inaccessible.

Quelque 200 000 personnes, originaires de 40 pays, et juives pour un quart d’entre elles, ont été détenues entre 1938 et 1945 à Mauthausen, situé sur les collines de la rive nord du Danube, près de Linz, où Adolf Hitler allait à l’école.

Environ 90 000 déportés sont morts dans le camp, succombant au travail épuisant dans les mines de granit, à la malnutrition ou à la maladie. D’autres ont été abattus par les gardes, pendus, étranglés ou battus.