La stèle a été badigeonnée à la peinture par des croix gammées, un drapeau palestinien, ainsi qu’une étoile de David déformée.

Le conseil local d’Omer a déposé plainte à la police.

Le chef du Conseil local, Pini Badash, a déclaré que « depuis deux semaines des pyromanes opéraient dans la région ». Nous nous demandions qui avait mis le feu aux plantes à proximité du mémorial. Quand j’ai vu les graffitis, en arabe et avec des croix gammées, j’ai compris qui était derrière ça. Il ne doit pas y avoir de pardon, les auteurs doivent être trouvés. Nous devons installer des caméras à proximité. »

« La direction est claire, je n’ai rien contre les Bédouins, mais la communauté et moi-même souffrons à cause d’un certain type de population. Cela ne peut continuer. La police s’occupe de bagatelles, des milliers d’heures d’interrogatoires sur des questions marginales, mais malheureusement, ils n’investissent pas assez dans la sécurité personnelle des citoyens au jour le jour. J’espère que la police capturera celui qui a fait cela. Si j’arrive à les attraper – je ne les envie pas », a-t-il confié au site Ynet.

La police enquête sur l’affaire.