Le ministre des Finances Yair Lapid a été violemment critiqué par des membres de la Knesset, laïcs et orthodoxes, samedi soir, pour avoir profané le jour officiel de repos, après que Lapid ait tenu une conférence de presse samedi à l’extérieur de chez lui.

Zahava Gal-On de Meretz, la gauche laïque, a déclaré que la décision du ministre des Finances pour une conférence en grande partie inutile était « une démonstration d’insensibilité ».

« Je ne parle même pas du fait de convoquer des journalistes qui respectent le Shabbat et qu’il monte une conférence de presse pour une déclaration futile, ou de sa non-considération pour des journalistes qui ne disposent pas d’une voiture, et n’ont aucun moyen pour arriver dans le quartier où il habite, sans gaspiller d’argent supplémentaire pour un taxi » a écrit Gal-On dans un post sur Facebook.

La conférence de presse a duré « une minute et demie » et la déclaration a ensuite été affectée à sa page Facebook, a-t-elle écrit, ce qui a rendu leur présence à la conférence inutile.

Lapid avait publié une brève déclaration sur la notation d’Israël par Standards & Poors, dont il a noté qu’elle « représentait un vote de confiance important » pour l’économie israélienne.

Dans son communiqué publié samedi, Gal-On a ajouté que la brève déclaration « a réussi à ruiner le Shabbat pour les journalistes et les photographes » qui étaient présents « au lieu de jouer avec leurs enfants, aller à la plage, ou tout simplement se reposer ».

Gal-On a insisté que la conférence avait eu lieu samedi dans le cadre des efforts de Lapid pour obtenir un avantage sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu, puisque le bureau du Premier ministre ne publie pas de communiqués pendant Shabbat.

Le député du Shas Aryeh Deri a écrit samedi soir, après la fin du Shabbat, qu’il s’agissait d’un « rare » cas où il était d’accord avec Zahava Gal-On.

« Le manque de respect que Lapid a montré pour les valeurs juives fondamentales de l’Etat d’Israël, qui honore le Shabbat comme jour de repos officiel, est tout à fait inacceptable » a déclaré Deri, ajoutant que la question présentée à la conférence n’était pas urgente.

Un ministre d’un gouvernement de l’Etat d’Israël ne peut pas bafouer ouvertement ces valeurs » a ajouté Arieh Deri.

La conférence de Lapid a également été fustigée par le député Eli Ben Dahan de Habayit Hayehudi, et la députée Shuli Moalem.

Ben Dahan, qui est aussi vice-ministre des Affaires religieuses, a déclaré que le ministre des Finances a montré une « déconnexion des valeurs fondamentales de l’Etat d’Israël ».

Moalem a ajouté que, bien que Yair Lapid avait le droit de faire ce qu’il voulait ce jour-là dans sa maison, « le Shabbat est un jour sacré pour le peuple juif depuis des générations ; même pour ceux qui n’observent pas le Shabbat, c’est un jour de repos ».

La conférence de presse de Lapid a eu lieu sur la toile de fond d’un vif débat entre le ministère des Finances, le ministère de la Défense, et le Premier ministre sur le budget 2015.

Samedi, les deux parties ont dit être en voie de résolution, et Netanyahu et Lapid se sont rencontrés en tête-à-tête, dimanche, avec l’objectif de finaliser le projet de budget, qui est susceptible d’inclure un montant supplémentaire de 6 milliards de shekels (environ 1,3 milliard d’euros) dans les dépenses destinées à la Défense.