C’est peut-être l’apogée de la saison de migration d’hiver de l’Europe vers l’Afrique, mais des dizaines de milliers d’oiseaux migrateurs ont choisi de rester dans le nord d’Israël pendant les mois d’hiver, plutôt que de continuer leur voyage.

Plus d’un demi-milliard d’oiseaux de quelque 400 espèces différentes traversent la vallée du Jourdain pour l’Afrique et retournent en Europe au cours de l’année.

Mais suite à une tendance croissante au cours des dernières années, quelque 40 000 Grues Grises sont restées cet hiver dans le lac Agamon Hula, se régalant des cultures en se nichant dans un lac artificiel. Pour protéger les moyens de subsistance des agriculteurs, le gouvernement nourrit les grues jusqu’à huit tonnes de maïs par jour.

Une photo prise le 16 novembre 2017 montre des grues grises au lac Agamon Hula dans la vallée de Hula, dans le nord d’Israël.
Plus d’un demi-milliard d’oiseaux de quelque 400 espèces différentes traversent la vallée du Jourdain pour l’Afrique et retournent en Europe au cours de l’année. Quelque 40 000 grues grises sont restées pendant l’hiver dans le lac Agamon Hula au lieu de migrer vers l’Afrique, profitant de la sécurité de cette source d’eau artificielle. Les agriculteurs locaux nourrissent les oiseaux avec du maïs dans le but de les empêcher de détruire leurs champs agricoles. / AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA

Avec des centaines d’espèces d’oiseaux qui traversent chaque année, la vallée de Hula, dans le nord d’Israël, est l’un des meilleurs endroits pour observer les oiseaux dans un pays qui a acquis une réputation de lieu de pèlerinage pour les ornithologues.

La vallée de Hula est accidentellement devenue un lieu privilégié d’observation des oiseaux. Vidée de ses marécages dans les années 1950, la vallée a été ré-inondée quatre décennies plus tard, lorsque le Fonds National Juif (KKL-JNF) a réalisé que le drainage avait endommagé l’éco-système local.

Les agriculteurs ont commencé à planter du maïs et des arachides dans le sol nouvellement ré-humidifié – exactement ce que les grues de culture aiment manger.

Une jeune grue grise au lac Agamon Hula dans la vallée de la Hula dans le nord d’Israël, le 16 novembre 2017. (AFP Photo / Menahem Kahana)

Avec un emplacement au carrefour de trois continents, et un climat diversifié allant du désert aride dans le sud à une région montagneuse plus froide dans le nord, Israël attire environ 500 millions d’oiseaux par an à partir de 550 espèces.

L’ensemble du continent de l’Amérique du Nord, qui fait 1 000 fois la taille d’Israël, voit séjourner chez lui à peine deux fois plus d’espèces.