Les émeutes se sont poursuivies samedi dans les quartiers arabes de Jérusalem après l’arrestation de plusieurs manifestants lors d’affrontements avec la police la veille.

Les tramways ont été attaqués à coup de pierres dans trois incidents distincts. Une attaque a provoqué deux vitres brisées sur un des trains. Aucun blessé n’a été signalé.

Vendredi, six Palestiniens ont été arrêtés suite à des affrontements avec la police dans deux endroits différents à Jérusalem-Est. Trois ont été arrêtés après avoir jeté des pierres et des pétards sur les forces de police près du mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Après la prière du vendredi à la mosquée Al-Aqsa, plusieurs hommes masqués ont commencé à charger le poste de police situé près de l’entrée du mont du Temple. Les émeutiers ont été bloqués par les forces du Waqf, et les trois manifestants ont été arrêtés immédiatement. Ils ont été transférés à un poste de police voisin pour interrogatoire.

Plus tard, la police a appréhendé trois autres manifestants pour des infractions similaires dans le quartier de Silwan à Jérusalem-Est.

Vendredi également, la députée Likud Miri Regev a exhorté la police à prendre une position plus ferme contre ceux qui prennent part aux jets de pierres dans la capitale.

« La situation sécuritaire à Jérusalem est une honte », a même écrit Regev dans un post sur Facebook, après une visite des quartiers de Jérusalem-Est.

« Ces derniers mois, il y a eu une augmentation significative du nombre d’incidents liés à des jets de pierres et à des cocktails Molotov sur des voitures et des maisons appartenant à des Juifs. Cette situation doit changer à Jérusalem. Le ministre de la Sécurité publique devrait allouer davantage de forces de sécurité à Jérusalem-Est » a-t-elle expliqué, ajoutant qu’elle souhaitait adopter une loi visant à prolonger les peines de prison pour les lanceurs de pierres.

Plus tôt cette semaine, le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch a indiqué que les forces de sécurité de Jérusalem allaient obtenir des renforts pour lutter contre la hausse continue de la violence.

Aharonovitch n’a pas fourni de détails sur le type de renforts que la ville recevra suite aux violentes émeutes, et après la mort dimanche d’un adolescent tué par la police lors d’une manifestation la semaine dernière.

Des émeutes ont éclaté dimanche après que Mohamed Abd al-Majid Sunuqrut, âgé de 16 ans, a succombé à ses blessures une semaine plus tôt, suite aux affrontements à Jérusalem-Est avec les forces de sécurité israéliennes.

Cette situation a provoqué des protestations violentes avec jets de pierres et la mise à sac d’une station d’essence dans le quartier de Givat Hatsarfatit.

Lundi, des affrontements avaient à nouveau éclaté dans les quartiers de Shuafat et de Wadi Joz à la suite de l’enterrement de Sunruqut.