« Une des forces d’Israël, c’est de mettre des petites entreprises israéliennes en lien avec des grandes multinationales. C’est d’intérêt pour nos petites entreprises d’ici d’essayer d’être dans cet écosystème, » a expliqué au journal Metro le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, qui s’est récemment rendu en Israël pour renforcer les liens entre Israël et sa région.

Il souhaite que les entreprises montréalaises qu’il représente puisse trouver « des partenaires, que ce soit des partenaires de développement, de financement, de commercialisation et éventuellement des partenaires pour travailler avec des grandes entreprises sur la scène internationale ».

L’Université Concordia et l’Université de Montréal étaient également représentées afin de tisser des liens académiques entre les deux pays.