SAN FRANCISCO, THE JEWISH NEWS OF NORTHERN CALIFORNIA VIA JTA — La police enquête sur ce qui semble être un acte de vandalisme à la synagogue Israël de la ville côtière d’Alameda.

Jeudi, vers 18h00, la présidente de cette Congrégation, Genevieve Pastor-Cohen, a envoyé un courriel à ses membres annonçant que « durant la matinée, il a été découvert que les fenêtres de deux classes avaient été brisées », et notant que la police et le service Harbor Bay Security avaient été informés de l’incident.

« Au cours de la réunion de notre Conseil d’administration, le mercredi 16 août, nous avons évoqué la possibilité que notre synagogue soit prise pour cible dans notre petite ville d’Alameda, en particulier en raison des expressions continues de fanatisme et d’antisémitisme, poursuivait le courrier. Cela me fend le cœur et l’âme d’être exposé à ce type d’action gratuite et insensée, en particulier en direction de cette communauté que j’aime, que nous aimons. »

Un membre de la congrégation, Mel Waldorf, s’est rendu à la synagogue après avoir reçu le courriel, et a déclaré aux Jewish News of Nothern California que la fenêtre qui avait été cassée « était l’endroit où les enfants avaient peint des étoiles de David. »

Il a également indiqué qu’une autre fenêtre sur laquelle était indiquée que le bâtiment était « le nouveau Temple Israël » avait été brisée. Waldorf a précisé que la police s’était emparée d’une pierre qui avait été utilisée par les voyous pour tenter de casser la porte d’entrée, sur l’avant.

« Il est indubitable que l’attaquant savait qu’il s’agissait d’une institution juive », a-t-il déclaré aux Jewish News of Nothern California.

Dans son courriel adressé à la congrégation, Pastor-Cohen a noté qu’un plan de sécurité avait été développé cette année par un groupe de travail de la synagogue, ajoutant que ce plan serait réexaminé après cet incident « afin de garantir que notre communauté sera protégée et en sécurité face aux nuisances, en particulier alors que s’approchent les dates des grandes fêtes juives. »

La police a fait savoir aux Jewish News of Nothern California qu’un rapport avait été établi et qu’une enquête était en cours. Aucun autre détail n’avait été rendu public au moment de la publication de cet article.