Un billet de cinéma moins cher que le pop-corn ? Cela sera une réalité cette semaine… mais seulement pour une seule journée.

L’ensemble des cinémas du pays participeront à la première Journée israélienne du cinéma mercredi 3 septembre, où des billets pour une variété de films israéliens seront tarifés à seulement 10 shekels.

Cette fête est parrainée par le ministère de la Culture et des Sports et sera lancée à la mémoire de Menahem Golan, un célèbre réalisateur israélien qui est décédé à l’âge de 85 ans.

Cela ne signifie pas que vous pouvez avoir une place pour « Gardiens de la Galaxie » à prix réduit…

Mais l’offre de films à prix réduit est déjà une caractéristique nouvelle en soi en Israël. Il y a des films candidats au prix Ophir – l’équivalent israélien de l’Oscar – pour lesquels le gagnant pourra être, en tant que film israélien, nominé aux Oscars comme meilleur film étranger de l’année.

Il s’agit notamment de « A côté d’elle » d’Assaf Korman, de « La valse aux adieux » de Sharon Maymon et Tal Granit, de « Zero motivation » de Talya Lavie, double vainqueur du Festival du film de Tribeca, de « Yona » de Nir Bergman, et du favori, acclamé par la critique (et fortement pressenti pour remporter le prix Ophir) :
« Guett » de Ronit et Shlomi Elkabetz.

Il y aura aussi « Dancing Arabs » d’Eran Riklis, « Self Made » de Shira Geffen qui a séduit la critique au Festival de Cannes, et « Adieu Bagdad », un film israélien en langue arabe.