Des vandales ont tagué une synagogue, dans la capitale vénezuelienne, d’une croix gammée et du nombre « 6 000 000 » entouré de points d’interrogation.

Les graffitis peints à la bombe noire ont été découverts sur le mur d’une synagogue séfarade de Caracas mardi 30 décembre dans la matinée, selon l’Anti-Defamation League (ADL), qui a signalé cet acte antisémite.

Un certain nombre d’organisations juives ont déjà tiré le signal d’alarme quant au regain d’antisémitisme qui s’est produit au Venezuela récemment.

L’ADL, de son côté, a accusé les dirigeants vénézuéliens de contribuer à un climat propice à l’antisémitisme à travers leur critique constante d’Israël, ainsi que de la CAIV, l’organisme qui chapeaute les communautés juives du Venezuela. Ce dernier a rapporté, pour l’année 2013, plus de 4 000 incidents antisémites qui se seraient produits dans le pays.