Plus de 300 personnalités israéliennes ont signé une lettre demandant dimanche au Parlement britannique de voter en faveur de la reconnaissance d’un Etat palestinien lundi, alors qu’une motion non contraignante présentée par le député du Labour Grahame Morris va être débattue.

« Nous, Israéliens qui sommes inquiets pour le bien-être de l’État d’Israël, nous croyons que l’existence à long terme et la sécurité d’Israël dépend de l’existence à long terme d’un Etat palestinien et de sa sécurité. Pour cette raison, nous, soussignés, demandons instamment aux membres du parlement britannique de voter en faveur de la motion qui doit être débattue lundi 13 octobre 2014 appelant le gouvernement britannique à reconnaître l’Etat de Palestine aux côtés de l’Etat d’Israël, » indique la lettre.

Parmi les signataires figurent un prix Nobel israélien, plusieurs lauréats du prix Israël, des universitaires, l’ancien ministre de l’Education Yossi Sarid, et l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce Ran Cohen.

L’ancien directeur général du ministère des Affaires étrangères, le Dr Alon Liel, ancien ambassadeur en Afrique du Sud et chargé d’affaires en Turquie, est l’un des organisateurs de la lettre. Liel a exprimé son soutien au boycott des produits originaires des implantations de Cisjordanie et du boycott culturel d’Israël pour protester contre l’absence de processus de paix.

Ilan Baruch, un ancien ambassadeur à Pretoria qui en 2011 a quitté son poste en affirmant qu’il ne pouvait plus représenter Israël à cause de ses politiques selon lui « indéfendables », est également signataire.

Plus tard dans la journée de lundi, les législateurs britanniques vont voter une motion visant à reconnaître un Etat palestinien, une décision considérée de près dans la région comme un signe de futurs changements.