L’équipe de basketball d’Atlanta, les Atlanta Hawks, ont visité le Mémorial de l’Holocauste des États-Unis avec la belle-mère du propriétaire de l’équipe, survivante de la Shoah.

Les joueurs, ainsi que la plupart du personnel d’entraînement, le propriétaire Bruce Levenson et le gérant Danny Ferry, se sont rendus à Washington pour visiter le musée.

Le groupe était accompagné d’Irene Boyarsky, une dame âgée de 85 ans qui a vécu dans un ghetto juif en Hongrie avant d’être déportée dans un camp de concentration en Autriche. Deux de ses frères ont été tués pendant l’Holocauste, mais Boyarsky a retrouvé ses parents après la guerre.

Le groupe a regardé le témoignage de Boyarsky enregistré pour les archives de l’Institut pour la mémoire visuelle et l’éducation de la Fondation de la Shoah.

Au début de la visite, l’entraîneur Mike Budenholzer a indiqué aux joueurs que ce jour ne porterait pas sur le basket-ball, mais serait plutôt l’occasion pour l’équipe de passer un moment fort ensemble, selon Andres Abril, le directeur régional du musée de l’Holocauste.

Budenholzer a ajouté que la visite était également pour eux l’occasion de grandir en tant qu’hommes, a indiqué Abril, qui a accompagné l’équipe lors de la visite vendredi.

« J’ai fait ça avec quatre ou cinq équipes, » affirme Abril. Les Hawks sont l’une des rares équipes qui considéraient la visite comme une activité susceptible de fédérer l’équipe.