Des membres du FN interviewés dans une revue négationniste française
Rechercher

Des membres du FN interviewés dans une revue négationniste française

David Rachline, directeur de la communication du FN, et le sénateur Stéphane Ravier ont accordé des entretiens au dernier numéro de la revue R&A

An effigy of Yair Lapid before being set ablaze by anti-Zionist ultra-Orthodox demonstrators. (screen capture: YouTube)
An effigy of Yair Lapid before being set ablaze by anti-Zionist ultra-Orthodox demonstrators. (screen capture: YouTube)

La revue Réfléchir et Agir (R&A) « cite régulièrement toute une série d’anciens SS, » rappelle l’historien Nicolas Lebourg, cité par le journaliste Guillaume Daudin. Ce dernier s’est entretenu dans son dernier numéro avec David Rachline, directeur de la communication du FN, et le sénateur Stéphane Ravier.

On trouve de tout dans R&A: des appels en Une « à buter la république », illustrés par un drapeau où apparaît une étoile de David; la communauté LGBT qualifiée de « pourriture »; des appels aux islamistes à « écraser la rédaction des Inrocks au grand complet »; des allusions antisémites fleurant bon le début de siècle visant toutes les personnes ayant d’une manière ou d’une autre, affirmé leur proximité, ou leur amitié envers le monde juif.

Guillaume Daudin s’est ainsi amusé sur son fil Twitter à trier les pépites du magazine titré « le FN peut-il prendre le pouvoir ». Il a été surpris d’y trouver les entretiens de deux cadres du FN, en plein effort apparent de rediabolisation.

Dans les interviews pas de dérapages, des propos optimistes sur l’avenir du FN, presque politiquement correct, des questions sur le parcours politique de David Rachline… Mais il reste difficile de croire qu’ils ne savaient pas à qui ils s’adressaient.

Seulement quelques pages plus loin, R&A recense les sorties littéraires et parmi elles ce livre de François Fredin : « Notes sur l’extermino-complotisme (sic) et le révisionnisme ». Ce terme alambiqué désigne en fait « la thèse », « la croyance selon laquelle les Nazis auraient dans le plus grand secret programmé l’extermination des Juifs d’Europe, notamment dans les chambres à gaz ». Renversant.

Un autre ouvrage veut démonter les falsifications de la « grande prêtresse de la religion de l’Holocauste » Deborah Lipstadt.

David Rachline, voyant poindre la polémique s’est bien vite empressé d’expliquer le 21 novembre à l’AFP qu’il regrettait d’avoir accordé cette entrevue à R&A: « Quand je m’adresse à un journaliste de L’Humanité, je ne suis pas converti au crypto-marxisme, je discute avec tous les journalistes qui veulent bien m’interroger ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...