Des militants de la défense des droits des handicapés ont bloqué la circulation sur de grandes autoroutes du nord de Tel Aviv, dans le cadre d’une campagne demandant l’augmentation du montant de l’allocation handicapé versée par le gouvernement, pour la placer au même niveau que le salaire minimum.

La police a détourné le trafic routier et a fait partir les militants après le blocage de l’autoroute Ayalon, en direction du sud, à hauteur de Herzliya, à proximité du carrefour de Shivat HaKochavim. La route 5 a pour sa part été bloquée dans les deux sens au niveau de l’échangeur de Glilot, ont indiqué les médias.

Il s’agit de deux des intersections les plus fréquentées de la zone, et cette initiative a créé des embouteillages massifs dans toute la région.

Alex Friedman, initiateur de cette série récente de manifestations, a affirmé que ces perturbations continueront jusqu’à ce que le gouvernement accepte les demandes des personnes handicapées.

« Nous continuerons à attendre les discussions directes promises [par le gouvernement] avec l’espoir de mettre un terme aux fermetures de routes et de trouver une solution appropriée et digne aussi rapidement que possible, pour faire cesser les souffrances des handicapés », a-t-il dit.

Des manifestants handicapés sur une route devant le Kibboutz Yakum, dans le centre d'Israël, le 14 août 2017. Illustration. (Crédit : Flash90)

Des manifestants handicapés sur une route devant le Kibboutz Yakum, dans le centre d’Israël, le 14 août 2017. Illustration. (Crédit : Flash90)

« L’ouragan aux Etats-Unis n’est rien en comparaison avec la tornade que le gouvernement d’Israël fait vivre aux handicapés », a-t-il déclaré à la Deuxième chaîne.

Dimanche, le groupe « Handicapé, pas la moitié d’une personne » dirigé par Friedman a lancé une semaine de campagne pour sensibiliser à la situation critique vécue par les handicapés. Sur sa page Facebook, en hébreu, le groupe a appelé ses partisans à modifier temporairement leur photo de profil pour afficher leur soutien.

Friedman a déclaré que c’était « une manière facile et simple de montrer son soutien à notre bataille pour le droit à vivre dans la dignité ». Il a également affirmé que le groupe a l’intention de continuer à bloquer les routes jusqu’à ce que des réponses soient apportées à ses revendications.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué qu’il présenterait bientôt une législation visant à augmenter les allocations versées aux handicapés. Toutefois, le Premier ministre a précisé la semaine dernière qu’il n’avait approuvé qu’une version partielle de la proposition, qui limitera l’augmentation de l’allocation aux personnes dotées de graves handicaps et sans famille.

Un article paru dans Haaretz soulignait que cette hausse modeste ne concernerait donc que moins de 100 000 personnes – soit 45 % des bénéficiaires de l’allocation handicapé.