Les officiels du renseignement militaire ont prévenu le mois dernier que sans processus de paix à l’horizon, la branche armée du Fatah, le mouvement du président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas, et des membres des forces de sécurité de l’AP pourraient se joindre aux attaques quasi quotidiennes contre des soldats civils et israéliens en Cisjordanie.

En présentant ces informations au cabinet de sécurité, les militaires ont déclaré que la vague terroriste qui avait commencé en octobre 2015 escaladerait si Israël ne faisait pas les efforts pour s’engager diplomatiquement avec les Palestiniens, a annoncé la Dixième chaîne.

Le chef des renseignements militaires, le général Herzl Halevi, et d’autres officiels de la sécurité, ont présenté cette évaluation le 24 janvier, dans le cadre d’une évaluation annuelle de la situation sécuritaire.

Le groupe terroriste du Fatah, Tanzim, a des « milliers » d’agents en Cisjordanie, a annoncé le reportage, alors que de récentes attaques au couteau ou à main armée, certaines mortelles, ont été menées par des policiers de l’AP.

Les services de sécurité du Shin Bet ont déclaré le 15 février que les forces de défense israéliennes avaient arrêtés le chef de Tanzim.

Herzl Halevi, alors commandant de la division de Galilée. (Crédit : Mitch Ginsburg/The Times of Israel)

Herzl Halevi, alors commandant de la division de Galilée. (Crédit : Mitch Ginsburg/The Times of Israel)

Jamal Abu Lel, 48 ans, dirigeait l’organisation depuis le camp de réfugiés de Qalandiya, près de Ramallah, en Cisjordanie, selon le Shin Bet. Il a utilisé l’organisation pour canaliser de l’argent et diriger des attaques par armes à feu contre des Israéliens, ont déclaré les services de sécurité dans un communiqué.

Une information de la radio publique israélienne de décembre, qui citait une source palestinienne importante anonyme, avait annoncé que le Fatah considérait reprendre sa participation dans les attaques armées contre les Israéliens, et que le développement n’était qu’une question de temps. La radio a cité la source anonyme déclarant que le Fatah et le Tanzim finiraient par rejoindre la récente vague d’attaques.