Plusieurs milliers de personnes ont participé vendredi aux funérailles d’un Palestinien à Bir Zeit, au nord de Ramallah, où l’homme a été tué jeudi lors d’une opération de l’armée israélienne.

Le corps de Motazz Washaha, âgé de 25 ans, avait été retrouvé jeudi à l’intérieur d’une maison assiégée par l’armée israélienne venue l’arrêter pour « activité terroriste ».

Quelque 4 000 personnes ont pris part aux funérailles célébrées à Bir Zeit, appelant les factions palestiniennes à s’unir et à venger la mort de Washaha.

Des voisins ont indiqué que le suspect était un membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche radicale), dont les drapeaux étaient visibles dans le cortège funéraire.

Sa mort s’est produite le jour de la publication d’un rapport d’Amnesty International accusant Israël d’avoir tué des dizaines de civils palestiniens en Cisjordanie depuis trois ans, en ayant recours de façon « disproportionnée à la force ».

Amnesty a exhorté Israël à « ouvrir des enquêtes indépendantes, impartiales, transparentes et rapides sur tous les cas de civils palestiniens tués ou sérieusement blessés à la suite d’actions des forces israéliennes ».