Des milliers de Palestiniens ont manifesté lundi à travers les villes de Cisjordanie pour soutenir le président Mahmoud Abbas, qui doit être reçu à la Maison Blanche par Barack Obama pour discuter des négociations de paix avec Israël.

Les manifestants étaient plus de 5 000 à Naplouse (nord), environ 1 500 à Ramallah et plus d’un millier à Hébron, selon les correspondants de l’AFP.

Ils arboraient des drapeaux palestiniens et du Fatah, le mouvement nationaliste de Mahmoud Abbas, et scandaient « Nous sommes avec toi, ô président ».

« Nous sommes ici aujourd’hui pour faire face aux pressions exercées sur nous et pour que le président Abbas tienne sur ses positions », a déclaré à l’AFP à Naplouse un dirigeant du Hamas, Nassereddine al-Chaër, vice-Premier ministre et ministre de l’Education du premier gouvernement formé par le mouvement islamiste près sa victoire aux législatives de 2006.

M. Abbas, qui a rencontré dimanche le secrétaire d’Etat américain John Kerry, doit être reçu par le président américain lundi.

M. Kerry a qualifié la période actuelle de « tournant dans les négociations », selon le département d’Etat.

Les entretiens de lundi devraient porter sur « l’accord-cadre » traçant les grandes lignes d’un accord de paix que négocie avec les deux parties le chef de la diplomatie américaine afin de les persuader de poursuivre les pourparlers au-delà de l’échéance du 29 avril.

Les dirigeants palestiniens ont exprimé de très fortes réserves sur les propositions américaines, auxquelles ils reprochent de trop s’éloigner du droit international, refusant en particulier la « reconnaissance d’Israël comme Etat juif » et le maintien illimité de troupes israéliennes en territoire palestinien, deux exigences du Premier ministre Benjamin Netanyahu qu’ils jugent exorbitantes.