La ville de Haïfa, dans le nord du pays, a organisé vendredi matin son défilé annuel de la Gay Pride, qui marque l’aboutissement d’une semaine d’événements organisée par la communauté homosexuelle locale, et où étaient présentes 5 000 personnes.

C’est la onzième fois que Haïfa organise une Gay Pride. Le thème de cette année est « Nous sommes Haïfa ». Il a commencé à 10 heures à l’intersection Carmelia. La marche se terminera dans le célèbre parc Gan Haem de la ville où il y aura des spectacles, et la fête devrait se poursuivre jusqu’à 17h.

Les organisateurs ont expliqué que l’objectif de la marche est « de refléter l’unicité de la communauté gay dans une ville qui comprend des membres de différentes communautés, religions et cultures. »

Des personnes provenant d’un large éventail d’origines devraient y participer, dont des Arabes, des membres de la communauté éthiopienne et des immigrants de l’ex-Union soviétique.

Tamar Zandberg, députée de Meretz, était présente à la parade, et a publié sur son compte Twitter une photographie dont la légende était simplement « Fierté à Haïfa ».

Le maire de Haïfa, Yona Yahav, a déclaré jeudi que « la marche des fiertés de Haïfa est une démonstration de joie, dans laquelle nous célébrons notre existence partagée et l’importance en tant que société de nous accepter, dans l’esprit de tolérance de Haïfa. »

Yossi Shalom, en charge de la communauté gay au sein de la municipalité, a déclaré que « le défilé de la Gay Pride de Haïfa est une manifestation de solidarité qui unifie les Juifs religieux et laïcs et les Arabes, les nouveaux immigrants et les anciens combattants. »

L’année dernière, quelques 4 000 personnes ont défilé à Haïfa pour célébrer la communauté LGBTQ.