Des milliers de Pro-Palestiniens ont défilé dans les rues de Londres samedi pour dénoncer Israël et protester contre le centenaire de la déclaration Balfour qui a contribué à la création de l’Etat juif.

Les manifestants brandissaient des pancartes intitulées « Palestine libre » et « Justice pour la Palestine », tandis qu’ils scandaient (« Palestine Libre, Libre » et « Arrêter l’Occupation ». Plusieurs Juifs ultra-orthodoxes marchaient dans la foule, vraisemblablement des sectes d’extrémistes anti-sionistes.

La protestation s’est déclenchée lors de la visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu au Royaume-Uni pour célébrer le 100e anniversaire de la promesse du secrétaire britannique des Affaires étrangères, Arthur Balfour, promettant le soutien de Londres dans l’établissement d’une patrie juive dans la Palestine mandataire.

Plusieurs personnes dans la foule ont appelé à la destruction d’Israël, a rapporté la Dixième chaîne israélienne, en scandant : « De la rivière à la mer, la Palestine sera libre ».

Les reportages de la télévision israélienne ont indiqué qu’il y avait environ 3 000 manifestants, et que deux heures après le début des manifestations, plusieurs centaines de manifestants pro-israéliens sont arrivés et ont brandi des drapeaux israéliens à proximité.

Vendredi, Netanyahu a appelé les Palestiniens à se réconcilier avec l’existence d’Israël en tant qu’État-nation du peuple juif. Une reconnaissance palestinienne serait un grand pas vers la paix, Netanyahu a dit au début d’une réunion avec son homologue britannique, Theresa May.

May a déclaré que le Royaume-Uni était « fier » de son rôle dans la création d’Israël, mais a ajouté que Londres abordait le centenaire de Balfour avec sensibilité en raison des griefs palestiniens, notant que les implantations israéliennes étaient des « obstacles » à la paix.