Les fragments d’environ 100 pierres tombales provenant d’un cimetière juif détruit par les nazis ont été retirés du lit d’une rivière en Pologne.

Les archéologues ont extrait les fragments des pierres tombales de la rivière Warta, située à Mstów en Silésie, à la frontière avec la République tchèque, a annoncé Radio Poland mardi.

La découverte des fragments, identifiés grâce à des inscriptions en hébreu et des symboles juifs, a été faite par une équipe d’archéologues de l’Université de Lodz.

Certaines des pierres tombales ont été utilisées comme des pavés, a précisé l’archéologue Olgierd Lawrynowicz sur Radio Poland.

Il a ajouté que la découverte des fragments est une source précieuse d’informations sur la vie de la communauté juive à Mstów avant la Seconde Guerre mondiale.

Les archéologues vont nettoyer et cataloguer les fragments.