Le ministre de l’Intérieur, Silvan Shalom, s’est entretenu ces derniers jours à Amman avec le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat, ont confié dimanche des sources israéliennes au Times of Israel. Le deux dirigeants se sont rencontrés dans le but de calmer les tensions entre les deux parties, qui sont partis en spirale depuis une semaine.
 
Shalom, un important parlementaire du Likud, est aussi le négociateur en chef israélien dans les pourparlers de paix avec les Palestiniens. Il avait declaré lors d’une conférence qu’il croit qu’Israël et les Palestiniens « doivent renouveler les négociations et essayer de parvenir à des accords. »

Il avait également dit à l’époque qu’il était en faveur de «discussions franches qui sont menées discrètement, » apparemment telles que celles qui ont récemment eu lieu à Amman.

Le thème officiel et les résultats des récentes discussions ne sont pas claires, bien que la rencontre ait été décrite comme un geste « qui renforce la confiance ». Elle était la dernière d’une série de pourparlers clandestins entre responsables israéliens et palestiniens depuis que le nouveau gouvernement israélien a prêté serment il y a quelques mois.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens se sont accrues la semaine dernière, suite à la mort de deux Palestiniens par l’armée israélienne dans deux incidents distincts mercredi et jeudi, et l’approbation de la construction de centaines de maisons en Cisjordanie, mettant fin à une de gel de facto de la construction.

Le président de l'AP Mahmoud Abbas et le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat (Crédit photo : Uri Lenzi/Flash90)

Le président de l’AP Mahmoud Abbas et le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat (Crédit photo : Uri Lenzi/Flash90)

Pendant ce temps, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas se prépare à annoncer sa démission de la présidence de l’Autorité palestinienne dans un délai de deux mois, a rapporté la Pemière chaîne israélienne. Des responsables palestiniens ont dit aux journalistes de la chaîne que la démission de la président octogénaire était due à « la fatigue. » Il n’y a aucune confirmation officielle de l’information.

Vendredi, l’ancien secrétaire général de l’OLP, Yasser Abed Rabbo avait attaqué Abbas dans une interview au site al-Monitor, accusant le président de diriger seul la Cisjordanie. Abbas a été élu en 2005, mais détient toujours le pouvoir malgré l’expiration de son mandat de cinq ans.