Un certain nombre d’organisations juives, qui organisent des camps, ont écrit au président Donald Trump, en lui demandant vivement de conserver en place un programme accordant des visas aux étrangers qui travaillent dans des camps d’été.

« La participation d’animateurs et de personnels juifs venus d’Israël et d’autres pays à travers les programmes J-1 Camp Counselor et SWT est déterminante dans la mission des camps juifs – et dans l’expérience américaine du camping dans sa globalité », indique le courrier écrit à l’initiative de l’organisation Fondation pour les camps juifs, se référant au programme de voyage qui autorise le travail d’été et facilite l’octroi de visas temporaires pour les animateurs de camps et autres employés.

« Nos camps utilisent ces programmes pour faire venir du personnel prônant l’échange culturel depuis Israël. Ils participent au quotidien des camps, partagent les traditions juives, enseignent la culture juive et israélienne et servent de modèles pour les campeurs juifs », dit la lettre.

La lettre a été co-signée par l’Association des Centres communautaires juifs pour l’Amérique du nord, l’Union pour le judaïsme réformé, la Commission Ramah nationale, l’organisation Habonim Dror pour l’Amérique du nord, l’Association des camps juifs indépendants et le groupe Young Judaea Global.