Des dizaines de Palestiniens ont manifesté dimanche à Ramallah, le siège de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie occupée, en solidarité avec la France après les attaques meurtrières de jihadistes qui ont récemment ensanglanté Paris.

Sous une nuée de drapeaux palestiniens et français, une banderole proclamait « La Palestine est solidaire de la France contre le terrorisme » tandis que des dizaines d’anonymes, de journalistes et de dirigeants étaient rassemblés à la mi-journée sur la principale place de la ville.

Dans le même temps, le président palestinien Mahmoud Abbas se trouvait à Paris aux côtés de dignitaires d’une cinquantaine de pays -dont le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu- pour exprimer sa solidarité avec la France en prenant part à la « marche républicaine ».

Après l’attentat qui a fait mercredi 12 morts dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, des manifestants brandissaient à Ramallah des pancartes proclamant « Je suis Charlie » écrit en arabe, reprenant un mot d’ordre devenu mondial.

Une veillée aux bougies est également prévue en fin de journée à Gaza, devant le Centre culturel français, récemment touché par deux explosions revendiquées par des islamistes.

Le mouvement islamiste Hamas qui contrôle l’enclave palestinienne, a condamné samedi l’attaque contre Charlie Hebdo.