La police israélienne a arrêté les membres d’un gang accusé de pillage de cercueils antiques, a annoncé lundi l’Office des Antiquités d’Israël (IAA).

« Ils ont été pris en possession de onze pierres tombales gravées utilisées par les Juifs lors des funérailles à l’époque du Second Temple, il y a 2 000 ans », a affirmé l’IAA dans un communiqué.

« Certains ossuaires contenaient encore des restes de squelettes de l’époque », a précisé le communiqué.

Les suspects ont été interpellés vendredi au moment où ils rencontraient des clients juifs potentiels à un barrage entre la Cisjordanie et Jérusalem Est. Ils sont originaires de Cisjordanie, de Jérusalem et de Tel Aviv.

« Des inscriptions peu profondes, gravées par un stylet tranchant, ont été découvertes sur les parois de deux des ossuaires saisis. Elles mentionnent les noms des défunts dont les ossements ont été déposés dans ces cercueils »,selon les Antiquités israéliennes.

L’un des cercueils porte le nom de « Ralfin » écrit en hébreu ancien dans le style caractéristique de la période du Second Temple », précise l’IAA.

« Il n’y a aucun doute que ces ossuaires ont été récemment pillés dans magnifique cave funéraire à Jérusalem », conclut le communiqué.