Deux policiers ont été légèrement blessés tôt jeudi dans des attaques distinctes à l’arme à feu et au couteau en Cisjordanie.

Une jeune Palestinienne de 14 ans a poignardé un policier israélien qui dirigeait la circulation jeudi matin.

Le policier, 43 ans, a été poignardé à l’épaule par une assaillante dans le village d’Ouja de la vallée du Jourdain, à proximité de Jéricho, a indiqué la police.

Il a été évacué vers le centre médical Haemek pour y etre soigné, selon les secouristes du Magen David Adom.

Le couteau utilisé par une jeune fille palestinienne pour poignarder à l'épaule un policier israélien dans le village cisjordanien de Ouja, près de Jéricho, le 3 mars 2016 (Photo: Police israélienne)

Le couteau utilisé par une jeune fille palestinienne pour poignarder à l’épaule un policier israélien dans le village cisjordanien de Ouja, près de Jéricho, le 3 mars 2016 (Photo: Police israélienne)

Après avoir poignardé l’agent, la terroriste de 14 ans a fui. Le policier blessé a couru après elle, l’a arrêtée, sans incident, selon un porte-parole de la police.

Elle a refusé de répondre aux questions de la police, a indiqué le responsable.

Le policier était en train de diriger la circulation autour d’un arbre qui était tombé en raison de vents violents et de la pluie durant la nuit sur la route 90, une importante route qui traverse le village.

Par ailleurs, durant la nuit, des coups de feu ont été tirés sur un véhicule de police au carrefour Rehelim dans le centre de la Cisjordanie au sud de Naplouse.

Un policier a subi de légères blessures et a été soigné sur place. Le véhicule a également subi des dommages.

Des forces ont été dépéchées dans la région pour appréhender l’agresseur.

[mappress mapid= »4536″]

La police continue à rechercher un homme qui a attaqué mercredi soir un résident de la communauté Talmei Bilu dans le nord du désert du Néguev .
 
Le résident de Talmei Bilu était dans un magasin quand un homme est entré et l’a attaqué. Les deux se sont battus brièvement jusqu’à ce que l’agresseur blesse au bras le propriétaire du magasin et prenne la fuite, selon un porte-parole de la police.

La police a estimé jeudi que l’incident était criminel – un cambrioleur surpris – mais la possibilité que l’attaque eût été nationaliste est aussi étudiée.

Quelques heures plus tôt des soldats avaient recherché des attaquants après que deux soldats aient été poignardés à l’entrée de l’implantation de Har Bracha.

Deux soldats ont été légèrement blessés dans l’incident.

Plus tôt mercredi, deux adolescents palestiniens infiltrés dans l’implantation d’Eli avaient poignardé un homme devant son domicile avant d’être abattus.