Trente Polonais qui ont sauvé des Juifs vivant à Varsovie pendant la Shoah ont été honorés par une fondation dédiée aux Justes.

Les sauveteurs venus dimanche au musée POLIN d’histoire des Juifs de Pologne de Varsovie ont entre 80 et 101 ans, selon la Fondation juive pour les Justes.

Des diplomates étrangers, des dirigeants religieux et communautaires étaient présents pour reconnaître les sauveteurs, qui sont reconnus comme Justes parmi les Nations par le Mémorial de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem.

« Pour l’Etat d’Israël, en tant que Juifs et en tant qu’êtres humains, c’est notre privilège d’honorer et de rappeler le véritable héroïsme que ces Justes ont reproduit », a déclaré pendant l’évènement Ruth Cohen-Dar, vice-ambassadrice d’Israël en Pologne.

« Ils ont risqué non seulement leurs vies, mais aussi les vies de leurs familles, pour tendre la main à leurs voisins juifs dans le besoin. Ils ont été une boussole morale et une lueur d’espoir dans notre société. »

Stanlee Stahl, vice-président exécutif de la fondation, a déclaré que les sauveteurs étaient « des personnes héroïques, au caractère exceptionnel, qui ont risqué leurs vies, et souvent les vies de leurs familles. »

La Fondation juive pour les Justes fournit une aide financière mensuelle à plus de 400 Justes âgés et dans le besoin dans 20 pays. Elle participe aussi à un programme d’enseignement de la Shoah. Cette année, elle a versé environ 600 000 dollars à des Justes polonais.