L’ingénieur du son Niv Adiri a fait la fierté de son pays aux Oscars dimanche soir après que lui et son équipe aient remporté un Oscar.

L’équipe a été récompensée pour la bande son du film « Gravity » de Sandra Bullock qui a connu un grand succès.

C’était le premier Oscar remporté par Adiri, qui a grandi dans la ville de Ffar Vitkin en Israël, mais vit actuellement en Grande-Bretagne.

Adiri et son équipe était en tête de la course à l’Oscar depuis que « Gravity » est sorti en salle en octobre et que sa bande son avait conquis le public.

La bande son a été conçue à partir de vibrations et de sons, mimant le bruit que l’oreille humaine percevrait dans l’espace.

Adiri s’était en quelque sorte entraîné avant d’arriver sur le tapis rouge dimanche. Son équipe a en effet remporté deux prix aux BAFTA pour leur travail sur le thriller d’Alfonso Cuaron.

Lors d’une interview donnée au Times of Israel, Adiri semblait avoir la tête sur les épaules. « Je suis né dans un petit village et j’avais l’habitude de traire les vaches avant d’aller à l’école, » a-t-il indiqué. « Tout cela est surréaliste pour moi. Faites ce que vous aimez faire et continuez de le faire. »

C’est la première année que le cinéma israélien n’ pas eu de nomination pour le prix du meilleur film étranger.

Cependant, Adiri n’était pas le seul Israélien présent au Dolby Theater à Hollywood ce dimanche.

Le producteur américain Arnon Milchan, qui a révélé l’année dernière à Channel 2 avoir passé ses premières années à Hollywood en travaillant au noir en tant qu’espion israélien, a rejoint Brad Pitt sur la scène pour récolter le prix de la meilleure image pour le film « 12 Years a Slave. »